la carotte sociale et solidaire

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 2 octobre 2019

Qu'est ce que la carotte sociale et solidaire ?

Notre mode d’action est local face aux problèmes qui touchent l’ensemble de la planète.

Être adhérent à “la carotte sociale et solidaire”, c’est participer à une prise de conscience que nos modes de vie occidentaux sont aujourd’hui trop gourmands en biomasse et participent fortement à la dégradation de notre environnement. Nos modes de consommation ne sont plus soutenables et c’est à nous, occidentaux, de réduire fortement notre empreinte écologique parce que ce sont surtout les peuples vivant dans des régions du monde où les impacts sont les plus dévastateurs qui en souffrent le plus.

Les effets sociaux, culturels et humains sont catastrophiques, détruisant des modes de production agricole locale, provoquant des vagues d’immigration et créant des tensions entre des peuples fortement contraints par les ressources naturelles qui vont en s’amenuisant. La terre productive ne cesse de se réduire. Hors, la garantie d’y avoir accès est essentielle pour des millions d’êtres humains qui vivent en milieu rural et tirent leur subsistance de l’agriculture, de l’élevage ou des ressources forestières.

C’est aussi participer à notre échelle à contenir le déséquilibre climatique, à lutter contre la réduction de la biodiversité et à soulager les ressources naturelles, dans un souci de justice et de solidarité entre les peuples de la planète.

Nous sommes conscients qu’un nombre croissant d’êtres humains n’ont pas accès à l’eau potable et à une nourriture saine et nutritive. Nous avons un devoir moral de ne pas accepter cet état du monde. Il est injuste, insupportable et nous nous devons de réaffirmer que ce sont là des droits fondamentaux.

Adhérer à une AMAP c’est d’abord un engagement solidaire, ensuite, une nécessité de bien s’alimenter.

Les bénévoles de notre association animent deux AMAP à Strasbourg, l’une dans le quartier de la gare, l’autre à la Krutenau. On y trouve, en plus des légumes, des fruits et du fromage, produits suivant les préceptes de l’agriculture “biologique” ou “bio-dynamique”. Nous voulons proposer une autre façon de consommer afin de remettre en question les modèles actuels de production, majoritairement motivés par l’accumulation du profit au détriment de l’environnement et de la santé.

Les premiers agriculteurs qui avaient le souci de leur environnement caractérisaient leur pratique de “naturelle”. Ce n’est que vers le début des années soixante-dix qu’apparurent les qualificatifs de “biologique” et “bio-dynamique”. C’est dans ce contexte de crises environnementales mondiales que des alternatives sont nées il y a une quinzaine d’année à New-York (Community Support Agriculture) et au Japon (Teikei). Sous la pression de collectifs de familles, des agriculteurs se sont organisés pour re-localiser leur distribution directement en développant une nouvelle façon de tisser du lien entre les agriculteurs et les habitants.

L’AMAP est une chance pour l’environnement en permettant la production de variétés oubliées et en n’utilisant pas les intrants chimiques, les pesticides ou les OGM. L’agriculteur qui travaille localement sous forme d’AMAP, en respectant la charte (cf. annexe), garantit un certains nombre de valeurs : sociale, environnementale et économique. Il propose à ses adhérents de découvrir et de goûter des variétés de légumes oubliés, de redécouvrir les légumes de saisons, on ne mange pas des tomates avant juillet. Ceux qui en veulent en mai devront s’inscrire en Espagne ou en Italie.

Les objectifs de l'association :

  • De regrouper des consommateurs conscients et désireux de s’impliquer dans l’économie sociale et solidaire
  • De soutenir selon des modalités diverses une agriculture paysanne de proximité socialement équitable et écologiquement saine
  • De mettre en relation les adhérents et les producteurs. L’association intervient dans l’organisation des relations entre les partenaires et la distribution des produits dans le cadre d’une gestion désintéressée
  • Elle ne participe pas à l’achat et la vente des denrées.
  • De (re)créer un lien social entre le monde urbain et le monde rural en mettant en place notamment des ateliers de jardinage sur la ferme
  • D’organiser des rencontres thématiques et des manifestations qui auront pour objet de valoriser les objectifs de l’association mentionnée ci-dessus

La ferme du Jardin d'Agnès

Vincent, producteur de fruits et légumes “ bio”, développe son activité dans le cadre des A.M.A.P. (Association pour le Maintien de lʼAgriculture Paysanne).

Le jardin d’Agnès est une petite exploitation du Kochersberg (Ittlenheim). Cinq personnes travaillent sur les 5 hectares de légumes et fruits, s'occupent du jardin, des marchés et du point de vente. Les productions du jardin sont les légumes, petits fruits et les œufs, le tout sous le label biologique AB.

Après un parcours professionnel de 20 ans dans le conventionnel, Vincent a éprouvé un sentiment de mal-être dans l'exercice d'un métier où l'homme impose à la nature ses choix, ses produits chimiques et sa rentabilité. C’est grâce a cette réflexion qu’il a fondé le jardin d’Agnès.

Légumes oubliés... De nombreux légumes poussent dans le jardin dont un grand nombre de légumes « oubliés » comme : le rutabaga : légume racine d'automne et d'hiver à la forme d'un gros navet couleur jaune qui s'utilise cru en trempette ou en salade, cuit, en purée ou dans les potages ; le topinambour : tubercule rappelant le goût de l'artichaut. Petite boule noueuse et croustillante qui ressemble à une pomme de terre déformée. Le topinambour apparaît sur le marché à la fin de l'été jusqu'en février mars ; le panais : Il se prépare comme la carotte. Il a une saveur douce et un petit goût de noisette. Il se sème en avril mai et se récolte en octobre ; et le fameux potimarron : cucurbitacée de couleur rouge brique avec une chair jaune foncé au goût prononcé de châtaigne.
Au jardin d’Agnès, on retrouve des variétés de tomates différentes, des courges de toutes formes et couleurs ainsi que les traditionnels petits pois, fenouils, poivrons et autres poireaux.

AMAP Gare

Où : Porte ouverte, rue du Hohwald 67000 Strasbourg (à côté de la Laiterie)

Quand: tous les mardis de 18h15 à 19h30

Produits : légumes, fruits de saison, certification AB, Jardin d'Agnes, Ittlenheim,

Contacts : Marie : marie.levyckyj@hotmail.com et Julien : juliend@gmx.de

AMAP Krutenau

Où : 1, place des Orphelins, 67000 Strasbourg

Quand : les mercredis de 18h15 à 19h30

Produits : légumes, fruits de saison, certification AB, Jardin d'Agnes à Ittlenheim

Produits: fromages chèvre, brebis, vache, certification AB, Ferme Maplaquet à Schirmeck

Contact : Manuel (santiago.manuel@gmail.com)